Réflexions autour du concept et de la finalité de la création d’un e-Portfolio

« L’identité numérique du 21 ieme siècle » ou comme il est également appelé le e-Portfolio, répond à une nouvelle forme de relations sociales et humaines unique à notre époque où les réseaux sociaux se sont développés et ont créé un nouveau type de relations virtuelles qui peuvent être internationales.
Il n’y a pas si longtemps de cela, le candidat à un emploi, cherchait à développer ses compétences en traitement de texte puisque cela pouvait se révéler être un atout dans le monde du travail, ensuite, il a présenté son aptitude à surfer sur le web, puis à créer des projets toujours plus techniques pour rendre sa production plus claire, plus dynamique, plus visuelle. Il s’agissait d’attirer l’attention de l’ interlocuteur de façon à faire passer son message, à être plus crédible ou plus persuasif.
Dans la gestion des ressources humaines:
Après la lecture du CV classique, le directeur de ressources humaines ou le directeur d’établissement scolaire le conseil d’admission à une centre d’éducation supérieur, peut encore avoir des doutes sur les potentialités réelles des candidats et beaucoup poseront la question de savoir: qu’apporterez-vous à notre entreprise ?, Quelles sont vos aptitudes concrètes dans un certain domaine ? Ici, entre en jeu le e-Portfolio, qui constitue la preuve qui pourrait appuyer un CV.

Dans le monde de l’éducation comme il est dit dans le rapport final sur le projet ePistle  » e-Portfolios have clear links with learning, teaching and assessment of learning, but benefits also exist for institutions especially when the vision for e-Portfolios is part of a wider strategy to (…)embed learner -centred pedagogies » :
Avec l’introduction des TIC à l’école, Les dissertations ou exposés classiques sont aujourd’hui enrichis de projets multimédias interactifs qui englobent des powerpoints, des prezis, des glogs, des photostory dynamisés par des films, des musiques, des jeux. Les élèves sont devenus actifs dans leur apprentissage. L’enseignant donne les instructions, les étapes à suivre, explique les buts des leçons, les objectifs des cours et les grilles d’évaluation. On voudrait que L’élève prenne conscience de ses aptitudes, de ses besoins et surtout qu’il soit un acteur qui utilise la réflexion critique dans sa propre éducation dans l’espoir de le motiver, de le responsabiliser et de le voir maîtriser les outils technologiques qu’il utilise comme le téléphone, la tablette, les consoles de jeux, les réseaux sociaux, les ordinateurs pour en faire des outils éducatifs et non addictifs tout en restant ludiques.
Le e-portfolio dans un contexte d’apprentissage peut se révéler très utile si les objectifs, les contenus, les méthodes d’évaluation sont clairement définies. Il faut également se placer dans la perspective des enseignants. Il me semble qu’il est effectivement un excellent outil d’évaluation mais il faudrait revoir la charge de travail et les modalités de travail du professeur (en classe ou à la maison) et l’égalité d’accès des élèves à tous ces outils technologiques. Beaucoup d’établissements n’ont pas le même accès au multimédia et il faudrait penser à la formation professionnelle du personnel éducatif.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s